"Le Crapaud Rouge

De nombreux crapauds rouges ornent les portails et les maisons de Tréveneuc, c’est aussi le nom du restaurant qui surplombe la plage de Goret au-dessus des falaises.
Ce surnom donné aux natifs de notre commune depuis de longues années est une singularité que nous avons souhaité aujourd’hui affirmer et qui désormais désignera votre nouveau bulletin municipal trimestriel.
Une manière conviviale de faire perdurer l’histoire et de se rassembler, comme avant, autour d’un jeu qui était très populaire à une certaine époque.

 
Un jeu d’adresse
Pratiqué dans les cafés et les lieux publics pendant des siècles à travers l’Europe, le lancer de palets ou de pièces de monnaies existait sous différentes formes. Pratiqué en Grèce sous le nom de « casse pot », il se jouait avec des amphores. Les Vikings le ramenèrent sur nos côtes de leurs expéditions en Méditerranée. Et comme le cidre était stocké dans des fûts, il prit au fil du temps le nom de « jeu du tonneau ». Le principe consistait à lancer des pièces dans une tirelire, le gagnant remportait les pièces qui n’y tombaient pas et qui restaient sur la barrique. A la fin du XIXe siècle, le tonneau sera remplacé par des planches en bois, et la tirelire par une grenouille à la gueule ouverte. Dans d’autres régions ou pays, ce sont des animaux différents ou quelquefois des visages humains.
 
Eveiller la curiosité
A Tréveneuc, c’est un crapaud rouge. L’anecdote veut qu’ici les villageois se distinguaient par leur habileté notamment contre les joueurs de Kertugal, et qu’ils exposaient leur fierté en arborant devant chez eux un batracien d’ornement, aujourd’hui encore tout autour de vous. Cette tradition du jeu s’est perdue peu à peu, mais le nom est resté et les touristes sont nombreux chaque année à s’interroger sur cette singularité décorative et sur l’origine de la dénomination du restaurant. Demain, peut-être, ils vous questionneront aussi sur le choix du titre de votre magazine, et nous espérons que nos lecteurs seront à même de conter cette jolie histoire, qui complète avec originalité les atouts de notre commune.
 
Protéger la nature
Le crapaud rouge existe, c’est une espèce en voie de disparition que l’on trouve exclusivement à Madagascar et qui est aussi appelé grenouille-tomate. Un marin aurait-il ramené cet amphibien de l’Océan Indien ? Nul ne le sait…
Mais crapaud vert, crapaud commun ou crapaud calamite, c’est aujourd’hui une espèce protégée dans de nombreux pays et cette petite bête que l’on associait souvent autrefois à la sorcellerie est très utile à la nature et complètement inoffensive.
Dans les contes pour enfants, c’est une charmante créature qui se transforme en prince charmant avec le seul baiser d’une princesse...
 
En décoration, le crapaud c’est aussi un petit fauteuil confortable et très tendance que l’on trouve dans certains salons et sur lequel, peut-être, vous pourrez vous installer pour lire votre nouveau magazine."
 

Article extrait du Crapaud Rouge infos de janvier 2015.
Rédaction : Annaïk Michel